Les nouvelles toilettes de l’école Sainte-Marie à Saint-Gilles

La Capitale Reportage Sainte Marie

16/11/2017
Un article issu de La Capitale.

Avoir des toilettes propres et adaptées en milieu scolaire, reste un vrai problème. À Saint-Gilles, l’école Saint-Marie a pu bénéficier du projet «Ne tournons pas autour du pot» qui vise l’amélioration des sanitaires. Le 19 novembre marquera la journée mondiale des toilettes. À cette occasion, le fond BYX géré par la fondation Roi Baudouin et Marie-Martine Schyns (cdH), ministre de l’Éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelle, lancent un nouvel appel à projet destiné à aider les écoles dans ce domaine.

À l’approche de la journée mondiale des toilettes du 19 novembre, le fonds BYX géré par la Fondation Roi Baudouin et Marie-Martine Schyns (cdH), ministre de l’Éducation en charge des bâtiments scolaires en Fédération Wallonie-Bruxelles, ont lancé jeudi après-midi à l’école fondamentale Sainte-Marie à Saint-Gilles, un nouvel appel à projets en vue de soutenir les établissements scolaires qui veulent améliorer l’état, l’accès et la gestion de leurs toilettes.

«  S’intéresser aux toilettes est souvent un sujet moins abordé, plus tabou et qui provoque vite des réactions émotionnelles, c’est pourtant un problème qui touche des millions d’enfants  », a déclaré le docteur Véronique Tellier, du comité de gestion du Fonds BYX. À l’école Sainte-Marie, les enfants d’accueil n’avaient pas de sanitaire à leur étage. Ils devaient se rendre à l’étage supérieur ce qui pose problème notamment pour l’encadrement de ces très jeunes élèves qui ne peuvent pas toujours aller seul. «  Il y a 5 ans, j’ai eu l’idée de transformer une cave attenante en toilette mais l’école n’en avait pas les moyens  », explique Mohamed, l’agent de maintenance de l’école. En 2015, l’école Saint-Marie a répondu à un appel à projets qui lui a permis de réaliser les aménagements nécessaires.

Plus de moyens

La ministre de l’Éducation a dégagé un budget de 166.666 euros en 2017, 330.000 euros en 2018 et 500.000 euros à partir de 2019 pour soutenir cette initiative. Outre un apport financier, les écoles sélectionnées bénéficieront d’un accompagnement de l’ASBL Question Santé qui, à travers la campagne « Ne tournons pas autour du pot ! », propose des aménagements matériels, des conseils d’organisation et des actions de sensibilisation pédagogiques sur l’importance du respect des lieux ou de l’hygiène. «  Les enfants sont partie prenante du projet et nous essayons toujours de les sensibiliser  », assure Etienne Crousse, le directeur de l’école Sainte-Marie qui envisage de poser sa candidature à nouveau. «  Il y a un réel besoin et on manque de moyen. »

Un appel à projets similaire sera lancé prochainement pour l’enseignement secondaire. Depuis 2013, le Fonds BYX a soutenu une centaine d’écoles désireuses de rendre leurs toilettes plus conviviales.

Et patati
Et patata

C’est à nous de respecter les enfants dans leur intégrité ; ils rentreront dans un autre état d’esprit.

Délégué général aux Droits de l’Enfant