La question des toilettes n’est pas étrangère au mal-vivre dans nos écoles. Tous ces petits « manquements » à leur intégrité physique sont les premières violences que nous leur faisons subir.

Délégué général aux Droits de l’Enfant