Infrastructure, organisation et sensibilisation, le trio gagnant !

2021-2022 / Accompagnement spécifique Covid-19

Des infrastructures à la fois pratiques et agréables, une maintenance régulière grâce à une bonne communication entre direction et service communal, des affiches originales créées par les élèves pour décorer les toilettes… On vous dévoile la recette de l’École primaire de Blocry pour des toilettes accueillantes !

 

A l’école communale de Blocry à Ottignies-Louvain-la-Neuve, tout est fait pour que les élèves se sentent bien : les classes sont lumineuses, la cour est équipée de bacs potagers et de tables de ping-pong, l’école mène une politique des collations saines, chaque élève possède un gobelet à son nom pour boire de l’eau en classe quand il le souhaite…

Profs et élèves, mêmes toilettes

L’ambiance, familiale, s’étend jusqu’aux toilettes. En effet, là-bas, professeurs et élèves utilisent les mêmes sanitaires. « On partage tous les locaux de l’école avec les enfants. Je ne vois pas pourquoi ce serait différent pour les toilettes », affirme Madame Daveloose, la directrice.

Le fait que les adultes et les enfants partagent les mêmes sanitaires a certainement un effet positif sur le climat des lieux et la maintenance. Si une chasse coule ou qu’une ampoule ne fonctionne plus, les enseignants le constatent rapidement par eux-mêmes et peuvent solliciter le service des travaux de la commune. Et si un graffiti apparaît, ils peuvent réagir très vite. « On a fait défiler toute l’école dans les toilettes, pour demander aux élèves ce que ça leur faisait de voir un tag à cet endroit-là et pour les conscientiser. On a ensuite effacé l’inscription et depuis, il n’y en a plus eu », se félicite la directrice.

Une attention particulière au confort et à l’intimité

Au niveau des infrastructures, l’école de Blocry n’a pas à se plaindre. L’équipe est consciente de la chance qu’elle a : l’école dispose de lavabos dans toutes les classes, avec savon et essuies papier ainsi que des toilettes lumineuses et aérées, pour la plupart rénovées par la commune il y a moins de cinq ans (les plus anciennes faisant l’objet d’un plan de rénovation).

La présence de blocs sanitaires à plusieurs endroits de l’école est également appréciable : les élèves, y compris les élèves à mobilité réduite, ne doivent pas trop s’éloigner de leurs classes lorsqu’un besoin se fait sentir. Par ailleurs, pouvoir accéder facilement aux toilettes en dehors des récréations est rassurant pour les plus pudiques qui n’aiment pas utiliser les toilettes pendant les grandes affluences.

D’autres aménagements sont favorables au confort et à l’intimité dans les toilettes de cette école primaire. Chaque cabine est équipée d’un distributeur de papier WC et d’une brosse ; presque toutes disposent d’une poubelle ;  les portes ferment avec des verrous faciles à utiliser ; des parois séparent chaque urinoir… Un des urinoirs de l’école est même isolé dans une cabine ! Pour les toilettes des plus petits, la cuvette est plus basse et les portes sont moins hautes et sans verrou pour une question de sécurité. Et pour assurer la surveillance sans entraver l’intimité des enfants, les portes des blocs sanitaires qui donnent sur la cour sont vitrées.

 

 

Cerise sur le gâteau, l’école a récemment inauguré une toute nouvelle installation de baffles dans ses couloirs. De la musique pourra donc être diffusée à l’entrée de l’un des blocs sanitaires. De quoi mettre un peu d’ambiance dans les toilettes… et atténuer les bruits parfois gênants !

La démocratie à l’école

L’amélioration des toilettes a été le sujet de plusieurs discussions au sein des conseils de classe. Les délégués ont ainsi recueilli l’avis de leurs camarades et l’ont fait remonter au conseil d’école. Ces espaces démocratiques ont donc été de vrais alliés pour améliorer le bien-être des élèves à l’école.

Pour rendre les toilettes plus accueillantes, le talent des élèves de l’école de Blocry a été mis à contribution. La classe de Madame Morgane, par exemple, a détourné des œuvres d’art bien connues pour décorer les toilettes. Certains élèves ont d’ailleurs choisi d’en faire des outils de sensibilisation.

 

Plus généralement, ils ont travaillé avec leurs instituteurs et institutrices les règles d’hygiène et de respect à adopter aux toilettes.

 

Bref, vous l’aurez compris, la recette choisie par l’école de Blocry pour gérer ses sanitaires fonctionne à merveille, avec en prime de la bienveillance, du respect et une pincée d’humour !

D'autres reportages écoles

Rénover les wc dans un bâtiment classé
Ecole du séminaire de Floreffe
Laisser le champ libre aux jeunes
Institut Communal d'Enseignement Technique de Bastogne