Focus sur un site web : netournonspasautourdupot

Décembre 2018
Article issu de “Grandir à Bruxelles”

 

En abrégé, ça donne NTPADP

Ne tournons pas autour du pot (NTPADP) est un projet de promotion de la santé visant à favoriser une mobilisation des acteurs scolaires autour de l’accès aux sanitaires dans les établissements scolaires. Le mauvais état des sanitaires pousse en effet un nombre important d’élèves à se retenir d’aller aux toilettes lorsqu’ils sont à l’école. Ceci peut avoir des répercussions sur leur santé : troubles du fonctionnement de la vessie, infections urinaires, incontinence diurne, constipation, mal au ventre… Par peur d’utiliser les toilettes, certains en viennent à réduire leur consommation d’eau de boisson, ce qui leur fait notamment courir des risques plus élevés de déshydratation. Une réflexion globale sur l’accès à l’eau dans l’école s’impose. C’est dans ce cadre que depuis 2013, la Fondation Roi Baudouin a financé, via le Fonds BYX, 136 écoles primaires et secondaires en Fédération Wallonie-Bruxelles à hauteur de 5000 euros par projet. Cette priorité a depuis été inscrite par la Ministre de l’Enseignement dans le Pacte d’Excellence.

Les sanitaires, un point névralgique

Comme l’a souligné Bernard de Vos, délégué général aux droits de l’enfant, la mauvaise qualité des sanitaires fait partie des interpellations récurrentes qu’il recueille. Cette question est ou devrait donc être centrale pour les acteurs scolaires, dans la mesure où l’école constitue l’un des premiers milieux de vie des enfants. les appels lancés par le Fonds BYX nourrissent cette idée jusque dans les critères de sélection des projets qui incluent, entre autres, l’implication active des élèves dans la prise de décision et la réalisation du projet, la participation de l’ensemble des acteurs de l’école (PO, direction, enseignants, éducateurs, conseil de participation, personnel logistique et technique, parents …) ou la recherche de globalité et la cohérence dans le projet développé (notamment via son intégration dans le projet éducatif).

Un site Internet promoteur de la démarche

Si toutes les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles ne bénéficient pas jusqu’à ce jour d’un budget spécifique pour la réalisation d’un tel changement dans leurs murs, elles peuvent néanmoins se servir du site internet du projet www.netournonspasautourdupot.be. Le site, qui est développé par l’asbl Quesiton Santé, met à disposition de multiples ressources, en vue d’aider les acteurs scolaires à réaliser des changements opportuns.

Le site fournit ainsi un large argumentaire sur les motifs de l’engagement dans cette problématique, au travers d’une présentation des acquis en la matière (onglet Et si on parlait ?) et d’éléments de “motivation” sur les enjeux et les bénéfices pouvant être tirés d’une amélioration de l’état des sanitaires dans l’école (onglet Comment faire ?)

Trois axes majeurs d’action sont traités : les infrastructures, les comportements, et l’organisation et la logistique. Ils sont travaillés au sein d’un cycle de projet qui est lui décliné et illustré à chaque étape à l’aide de fiches, jusque dans la question de durabilité (onglet Passons à l’action > on vous accompagne).

Le coeur du site réside dans la diversité et la richesse des outils mis à disposition (Passons à l’action > On vous tuyaute et On vous outille). On retrouve des recommandations, en matière d’infrastructure, de logistique et d’usages (cf. expériences de terrain) ; des fiches conseils sur les bâtiments (fournies via le service infrastructures scolaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles) ; des outils … divers et variés ! Avec par exemple “Wild van water”, une animation en classe pour inciter à boire d l’eau ou un jeu éducatif sur l’hygiène intitulé “Mon petit coin”. Les écoles engagées dans ce projet partagent également leurs parcours (onglet Ils l’on fait), présentés via des reportages, témoignage, photos …

Enfin notons l’existence d’une lettre d’informations électronique afin d’être tenus informé des nouveautés postées sur le site.

 

 

Et patati
Et patata

Ils ont appris avec maturité qu’un projet prend du temps ; ils en sont sortis grandis.

Enseignante

Les médias en parlent

Du caca aux légumes, il n'y a qu'un pot
Symbiose - 3ème trimestre 2018