Pour être bien dans ses toilettes

L'avenir reportage toilettes

16/11/2017
Article issu de l’Avenir.

À trois jours de la journée mondiale des toilettes patronnées par les Nations unies, le Fonds BYX, géré par la Fondation Roi Baudouin et par la Fédération Wallonie-Bruxelles, lance un nouveau plan permettant de rénover les sanitaires des écoles va être lancé.

Depuis 2013, le Fonds BYX soutient les écoles souhaitant améliorer la qualité et l’état de leurs sanitaires. L’objectif : que les toilettes des écoles ne soient plus considérées par les élèves comme l’endroit le plus redouté pour y assouvir leurs besoins naturels. Lunette cassée, odeur pestilentielle, verrou défectueux, hygiène douteuse : les toilettes des écoles ne laissent pas toujours un bon souvenir. Pourtant, c’est un enjeu de santé dont les établissements scolaires doivent se préoccuper.

Le fonds BYX a ainsi permis à 100 écoles du fondamental et du secondaire d’améliorer la qualité de leurs toilettes par le biais d’aménagement de confort et par des actions de sensibilisations pédagogiques.

Pour la collectivité, l’entretien des sanitaires dans les écoles a un coût. Dernièrement, au conseil communal de Liège, le sujet avait été évoqué. En 2017, huit dossiers de rénovation de toilettes avaient été prévus au budget pour un montant de 230 000 euros. Et depuis le début de la législature communale, 390 000 euros avaient été engagés dans ce poste de rénovation.

Signe qu’il s’agit bien d’une préoccupation de tous les jours pour les enfants, la FAPEO, la Fédération des associations de parents de l’enseignement officiel, avait fait réaliser une étude sur le sujet. Selon la FAPEO, « les problèmes liés aux sanitaires soulèvent bien d’autres enjeux que ceux de la “ simple ” hygiène : le respect, le bien-être, le sentiment de sécurité, de justice et le climat de l’école de manière générale. » La fédération des parents évoque même une « forme de violence symbolique » à l’encontre des enfants quand « l’école impose des conditions difficiles aux besoins fondamentaux des enfants. »

C’est quoi les toilettes idéales ?

L’analyse de la FAPEO livre ainsi une série d’objectifs à atteindre dans les toilettes des écoles : présence d’un matériel hygiénique minimal (savon, lavabo, essuie-mains, lunette, poubelle, support mural pour papier toilette, porte manteau…) ; équipements adaptés à l’âge et la taille des enfants ; fréquence de nettoyages adaptée ; toilettes davantage privatisées (verrous qui fonctionnent, séparation des sanitaires filles/garçons, toilettes insonorisées…) ; surveillance adaptée (suffisante mais non intrusive) ; prise en compte de la notion de bien-être (éclairage suffisant et adapté, miroirs, chauffage, aération…).

Et patati
Et patata

Dans notre école, la plupart des enfants préfèrent se retenir toute la journée plutôt que de se rendre aux toilettes, c'est un sujet tabou.

Parent