Rénover les wc dans un bâtiment classé

2018-2019 / Appel à projets fondamental 3

Vieux bâtiments et idées neuves

Zoom sur une idée lumineuse pour effectuer des travaux dans des bâtiments classés.  L’école du séminaire de Floreffe a réfléchi hors du cadre pour repenser ses plans d’aménagement.

 

Si rénover les toilettes dans un bâtiment récent est parfois compliqué, imaginez dans un bâtiment classé. Beatrice Hardy, directrice de l’école du Séminaire de Floreffe, en sait quelque chose, puisque son école se situe dans l’abbaye de Floreffe et les sanitaires dans une ancienne étable de ce site à haute valeur architecturale et historique. Concrètement, le défi, consiste à passer de 6 à 8 toilettes, le tout pour 500 élèves, sans affecter l’esthétique du bâtiment et en restant en conformité avec les exigences des pompiers.

Pour résoudre cette équation a priori insoluble, la directrice met en avant deux options. La première consiste à introduire un dossier auprès du service régional des Monuments et Sites. Cette option est nécessaire pour de nombreux cas mais est longue, exigeante et peut bien entendu déboucher sur un refus.

La seconde option consiste à faire preuve de créativité pour contourner le problème. « Au départ, nous nous sommes renseignés, avec l’appui du PO, sur l’historique du bâtiment ». Souvent, il n’y a pas de plan pour ces bâtiments ou bien il y a eu tellement d’agencements différents qu’on ne sait pas où se trouvent les canalisations, les câbles, les évacuations et on ne peut pas tout démolir pour un simple raccordement. Avec quelques témoignages de personnes ayant connu les anciennes affectations du bâtiment ou de vieilles photos, il est possible de récolter des informations précieuses : « nous avons mis au jour une ancienne porte dans un mur qui donnait accès au local photocopieuse, adjacent aux toilettes ». Dans un second temps, l’équipe de direction a repensé l’agencement de tous les locaux. « Il ne faut pas se focaliser sur les toilettes mais penser l’ensemble de l’espace de l’école, dans sa globalité ». En partant de l’ajout de toilettes c’est donc la photocopieuse et la salle des profs qui vont déménager. « C’était une idée un peu folle, ça a beaucoup discuté mais au final, c’est mieux pour tout le monde ».

Cela vaut donc parfois la peine de penser hors du cadre pour bousculer quelques habitudes, bien au-delà des toilettes, « ces travaux sont différents de ce que nous avions en tête au départ mais pas plus conséquents. On s’est rendu compte que l’on pouvait ajuster le projet avec ce que l’on avait déjà ».

 

 

Et patati
Et patata

La situation est grave pour le XXIème siècle !

Directrice